Secrétariat à l'accès à l'information et à la réforme des institutions démocratiques, ministère du Conseil exécutif. Accueil Plan du site Nous joindre Portail Québec Recherche English
Menu Contenu
Secrétariat aux institutions démocratiques et à la participation ciotyenne

Apprivoiser la démocratie québécoise par les simulations parlementaires, c’est possible… et enrichissant!

Québec, le 10 janvier 2017. – Contribuant à la valorisation du travail parlementaire et du processus démocratique québécois, deux activités de simulation parlementaire, le Parlement jeunesse du Québec (PJQ) et le Parlement étudiant du Québec (PEQ), se sont déroulées entre les murs du Salon bleu durant la période des Fêtes. Ces activités approfondissent les connaissances des jeunes électeurs et électrices sur les institutions démocratiques qui ont fondé le Québec moderne; il s’agit, selon la ministre responsable de l’Accès à l’information et de la Réforme des institutions démocratiques, Mme Rita de Santis, d’un excellent moyen de redonner leurs lettres de noblesse à la vie parlementaire et au rôle des élus. 

« Prendre part à ce genre d’activité fait découvrir aux jeunes une réalité bien différente de celle qu’ils peuvent lire dans les journaux ou voir à la télévision. En plongeant dans la vie politique, même si ce n’est que pour quelques jours, les jeunes ont découvert avec plus de justesse la vie des 125 parlementaires québécois avec ses défis et ses problèmes, mais aussi ses réalisations et ses victoires. Le travail législatif ainsi que les nombreuses compétences nécessaires à la négociation et à la communication acquises lors de ces simulations leur seront utiles pour toute la vie, c’est indéniable », a affirmé Mme de Santis.

Ensemble, ces deux simulations ont attiré plus de deux cents étudiantes et étudiants de 18 à 25 ans provenant de partout à travers la province et désirant découvrir les rouages procéduraux de l’Assemblée nationale et le travail parlementaire reproduit le plus justement possible, notamment à l’aide de l’équipe des journalistes dans le cas du PEQ. Lors de ces simulations, chaque jeune occupe un siège comme député ou députée et livre une joute oratoire enflammée afin de défendre les projets de loi déposés par ses collègues étudiants. Le PEQ offre une simulation partisane dans laquelle les Rouges affrontent les Bleus; tandis que le PJQ a aboli la notion de parti politique et divise plutôt la Chambre entre le gouvernement et l’opposition officielle. Au terme des deux premiers jours de la simulation, les rôles sont inversés : le gouvernement passe à l’opposition, et vice-versa, afin que les jeunes comprennent les nuances de chacune des positions.

« Alors que le Directeur général des élections du Québec a lancé récemment une campagne de sensibilisation auprès des jeunes visant à les inciter à exercer leur droit de vote et à s’intéresser à l’exercice électoral, ces simulations leur permettent d’être partie prenante de l’exercice démocratique et de vouloir éventuellement y jouer un rôle beaucoup plus concret, en plus de mieux le comprendre », a conclu la ministre de Santis.

Le Parlement jeunesse du Québec se déroule chaque année du 26 au 30 décembre, et ce, depuis 1949, alors que le Parlement étudiant du Québec se tient du 2 au 6 janvier depuis 1987.

- 30 -

Secrétariat à l'accès à l'information et à la réforme des institutions démocratiques
Édifice H, 3e étage, bureau 3.501 - 875, Grande Allée Est Québec (Qc)  G1R 4Y8 - 418 528-8024

Mise en ligne : 10 janvier 2017